Je connais Corinne depuis longtemps, de loin. Elle était dans mon cours de Taï Chi mais on n’échangeait pas vraiment. C’est des années plus tard que j’ai découvert qu’elle était lesbienne.

L’histoire de Corinne :

Très tôt, dès l’âge de 7 ans, Corinne remarque deux choses : qu’elle est plus attirée par les filles et qu’elle aime aussi beaucoup jouer avec les garçons. Elle ne comprend pas les différences de traitement entre les unes et les autres et notamment tous les implicites (jeux réservés, habillement) dans lesquels elle a du mal à rentrer.

Au collège, elle peine encore à rentrer dans cette norme qui incite à montrer qu’on séduit les garçons… et pas les filles. Son entrée aux beaux arts à 16 ans et sa rencontre avec une personne trans lui ouvriront l’esprit et un nouveau champ des possibles. Ce qui ne l’empêchera pas de passer cinq ans avec un homme, dans une relation pas très facile (et notamment sexuellement).

Enfin, un jour, Corinne tombe amoureuse folle d’une femme et l’amour balayant un bon nombre de barrières, elle s’autorise enfin à vivre cette histoire. Mais la relation se défait au bout de 3-4 ans dans l’impossibilité de se dire vraiment et à soi-même et aux autres.

Quand elle finit par l’annoncer à son entourage, elle découvre à sa grande surprise que ce n’est pas si insurmontable ! Depuis, elle encourage chacun.e à en parler le plus tôt possible.

Nous avons aussi abordé la relecture de son histoire à l’aune de son acceptation, de la littérature et des films qui viennent mettre des mots et de la difficulté de se sentir en sécurité partout.

On a parlé des agressions sexuelles, aussi. Et je rigole jaune en réécoutant l’interview, parce que j’ai minimisé les chiffres qu’elle me donnait (parce qu’ils sont un peu au dessus de la réalité) mais ceux que je lui ai donnés sont très loin en dessous… (depuis, j’ai fait des recherches). Et puis elle nomme 4 agressions et je fais « whaou » mais j’en compte au moins autant, si je veux bien me donner la peine de les additionner ! Bref… Cette interview date de 2 ans exactement et à l’époque, je commençais tout juste à m’interroger sur les rapports de domination.

Les ressources citées :

Vous pourrez trouver l’article que je cite ici :  » 86% des femmes ont été victimes « d’au moins une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue ».

Et puis nous avons parlé du livre de Françoise Leclère : « Le miso mis à nu » que vous pouvez trouver sur son site (il n’est plus distribué) :  ou ici : . Depuis, je l’ai lu et franchement, ça vaut le détour !

 

Les questions LGBT vous intéressent ? Voici quelques unes de mes ressources :

  • le podcast Gouinement lundi (c’est le lien vers le site).
  •  Le magazine Jeanne que j’aime beaucoup.
  • Camille (un autre podcast) sur Binge Audio qui « propose de déconstruire tout ce qui est considéré comme naturel et inné en ce qui concerne l’identité de genre et la sexualité. »

Et j’ai appris dans Jeanne l’existence lesflicks, une plateforme spécifiquement dédiée aux films et séries LBTQ. Quelques court métrages gratuit, le reste payant, mais c’est bon à savoir !

Si vous avez d’autres ressources que vous voulez faire connaître, n’hésitez pas à les noter en commentaire, je les rajouterai dans mes prochains articles.

 

Coming in, coming out – Histoire de femmes, un podcast d’Alice Le Guiffant

Ce podcast est tout neuf, n’hésitez pas à en parler autour de vous pour le faire connaître. Merci d’avance !

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire