Malcolm Manning Le CI, un art du solo ?

  • Post author:
  • Post category:Stages

Malcolm Manning Le CI, un art du solo ?

alice-le-guiffant-evenement-malcom-manning

Nous sommes tous ensemble tout seuls là-dedans

Steve Paxton, lors d’un cours en 1995

Nous bougeons toujours en relation avec la terre (le sol) sur laquelle nous nous appuyons et l’air (l’espace) qui nous invite à le traverser.

Quand nous dansons seul, nous recevons le soutien de la terre principalement à travers le sol.

Le CI offre la possibilité additionnelle de jouer avec le soutien que la terre nous offre à travers d’autres corps vivants. C’est comme de s’adosser à un mur ou de s’asseoir sur une chaise, en plus intéressant : ce support est chaud avec des formes originales, dans un mouvement dynamique constant contrôlé par un système nerveux semblable au nôtre.

Dans ce sens, le Contact Improvisation peut être considéré comme une pratique du solo. Je fais l’expérience d’une danse, d’un solo avec la terre (le sol) et l’air (l’espace) quels que soient les façons dont ils se présentent. Je danse dans un environnement avec d’autres corps en mouvement et lui offre mon corps dansant.

Cela a l’avantage de mettre la question psychologique de côté, ou du moins d’ancrer la relation sociale dans la physicalité à travers un accordage commun sur la gravité.

Si je considère le CI comme un solo, je n’ai pas besoin de vérifier si mes partenaires passent un bon moment ou pas. Je travaille simplement avec le support de la terre tel qu’il se présente à travers eux et l’espace autour de nous.

Une jam devient alors une multiplicité de solos et peut être vécue comme une aire de jeu et de possibilités. Chaque solo est dirigé par l’attention, l’intérêt et le désir de chaque individu.

Ici, nous jouerons avec l’idée du CI comme pratique du solo et verrons ce que cette image nous apporte, à la fois dans l’étude des aspects techniques de la danse et comme outil pour la jam.

Malcolm Manning

«Je me considère comme un chercheur, un éducateur, un mentor et un artiste du mouvement somatique. Dans mon enseignement, j’ai pour objectif de partager ma recherche sur ce que c’est que d’être un sujet de pensée, de sentiment, de mouvement dans ce monde. Je suis certifié pour enseigner la méthode Feldenkrais® et le travail Body And Earth développé par Andrea Olsen et Caryn McHose. J’ai étudié pendant deux ans à SNDO Amsterdam et j’ai une maîtrise en pédagogie de la danse. J’ai aussi fait des études approfondies sur le Mouvement Authentique, le Mouvement Shiatsu, l’Idéocinèse, le Body Mind Centering et l’anatomie  expérientielle. Je danse le Contact-Improvisation depuis 1991 et j’ai fait partie du groupe d’étudiants réguliers qui ont étudié avec Nancy Stark Smith tout au long des années 1990 alors qu’elle développait ce qui allait devenir l’UnderScore. Depuis environ 2000, je me suis spécialisé dans l’enseignement de l’application des approches somatiques aux pratiques de danse contemporaine. J’enseigne actuellement dans les écoles nationales danoises et finlandaises des arts de la scène et dans les centres de danse contemporaine (par exemple TanzFabrik, TanzQuartierWien, K3) et les festivals (par exemple ImpulsTanz, TanzWerkstatt Europa, Bolzano Danza) en Europe et au-delà. » (Merci à Eponyme pour la traduction de la biographie de Malcolm !)

Détails pratiques

Ouvert à tou.te.s, débutant.e.s bienvenu.e.s

Prix : 140 euros jusqu’au  24 avril

150 euros à partir du 25 avril

Carte sortir acceptée

Date

Samedi 11, dimanche 12 et lundi 13 avril 11h-17h

Lieu

MJC du grand Cordel
18 rue des plantes

Renseignements

envol.contactimpro@gmail.com ou 06 80 83 35 37

Malcolm Manning Le CI, un art du solo ?