Dans l’épisode avec Virgin, je vous ai parlé de cette soirée à laquelle j’étais allée essentiellement pour trouver des femmes à interviewer. Allez, j’avais peut-être d’autres intentions moins avouables, mais je préférais ne pas avoir trop d’attentes de ce côté-là.  Et j’ai bien fait, de « ce côté-là », c’était très décevant :-).

Mais du côté interviews, j’étais assez contente de moi. Je suis repartie avec au moins 6 contacts ! Malheureusement, seules deux interviews, ont pu être réalisées à ce jour, la plupart des femmes habitants trop loin ou étant trop peu disponibles…mais je ne désespère pas, je les rappellerai un jour !

J’ai donc rencontré Marie. Elle a accepté tout de suite et m’a proposé de l’interroger chez elle, ce que j’ai fait, quelques jours plus tard. J’ai aussi eu la chance de rencontrer son plus jeune fils, qui était présent à la fin de l’entretien.

 

Quand elle avait 7 ans, Marie ne jouait qu’avec des filles, le plus souvent « au papa et à la maman ». Elles allaient dans le grenier « quand c’était l’heure de se coucher » et s’entraînaient à s’embrasser. Elles faisaient ça en cachette parce que même si Marie aimait ça, c’était sûrement interdit.

Au collège, RAS, toutes ses camarades étaient, hélas, « attirées par des gars ». En seconde, elle tombe amoureuse de la voisine – une femme mariée de 15 ans de plus qu’elle. Cette femme la séduit – puis la dénonce à sa mère. Cette dernière lui interdit de la revoir en affirmant « on ne dit pas je t’aime à une femme ». Marie désobéit.

Plus tard, elle se met en relation avec une femme, puis une autre. Cette relation durera 15 ans et elles auront deux enfants ensemble. Enfants que Marie a porté (elle nous raconte comment) et qui n’ont pas été adoptés par leur autre mère.

Elle nous raconte aussi rapidement son propre parcours d’enfant adoptée.

Lors des dernières 10 minutes, elle nous parle de son harcèlement au travail quand ses supérieur.e.s ont appris qu’elle était enceinte et du suicide de deux personnes de son service. A éviter si vous vous sentez un peu fragile. Mais sachez que pour elle, les choses se sont arrangées !

 

Les questions LGBT vous intéressent ? Voici quelques unes de mes ressources :

Et j’ai appris dans Jeanne l’existence lesflicks, une plateforme spécifiquement dédiée aux films et séries LBTQ. Quelques court métrages gratuit, le reste payant, mais c’est bon à savoir !

 

Coming in, coming out – Histoire de femmes, un podcast d’Alice Le Guiffant

Ce podcast est tout neuf, n’hésitez pas à en parler autour de vous pour le faire connaître. Merci d’avance !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire