Sonia et son histoire

Sonia aime les hommes, mais regarde les femmes. Et elle les aime aussi. Enfin, c’est compliqué.

Et d’appartenir à une communauté ou une autre, c’est pas simple non plus. On peut se faire rejeter par l’autre communauté et ça pose un peu question. Comment faire partie ? Et que se passe-t-il alors ?

Et puis aimer les unes ou les autres, dans tous les cas, c’est un peu compliqué aussi ! Les enjeux du couple sont les mêmes pour les hétéros et les autres, il semblerait… pourtant, ça pourrait être plus simple avec une femme. Ou non ?

Sonia et moi… et moi.

Bref, une petite conversation courte sur des questions potentiellement longues  ! Cette interview avec Sonia a été enregistrée il y a presque deux ans et est restée tranquillement dans le ventre de mon ordinateur… Il faut dire que j’ai mis du temps à réaliser ce podcast dans la matière. Je l’ai beaucoup fantasmé avant qu’il ne voie réellement le jour. Je suis contente de ne jamais avoir lâché l’affaire ! Et Sonia étant toujours d’accord pour que son interview soit publiée… voilà !

Les questions LGBT vous intéressent ? Voici quelques unes de mes ressources :

  • le podcast Gouinement lundi (c’est le lien vers le site).
  •  Le magazine Jeanne que j’aime beaucoup.
  • Camille (un autre podcast) sur Binge Audio qui « propose de déconstruire tout ce qui est considéré comme naturel et inné en ce qui concerne l’identité de genre et la sexualité. »

Et j’ai appris dans Jeanne l’existence lesflicks, une plateforme spécifiquement dédiée aux films et séries LBTQ. Quelques court métrages gratuit, le reste payant, mais c’est bon à savoir !

Si vous avez d’autres ressources que vous voulez faire connaître, n’hésitez pas à les noter en commentaire, je les rajouterai dans mes prochains articles.

 

Coming in, coming out – Histoire de femmes, un podcast d’Alice Le Guiffant

Ce podcast est tout neuf, n’hésitez pas à en parler autour de vous pour le faire connaître. Merci d’avance !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Cet article a 3 commentaires

  1. Céline

    De l’eau au moulin, avec une femme c’est pareil qu’avec un homme… Vivre avec quelqu’un c’est un chemin, c’est accepter l’autre dans toute sa singularité dans notre univers de vie. C’est choisir de vivre accompagnée et de prendre soin, de soi et de l’autre…
    Ce qui fait la différence c’est l’amour et l’attraction… Si la personne nous plaît, nous attire, s’il y a réciprocité alors… Il y a de l’huile dans l’engrenage et la discussion et l’écoute sont possibles…
    Combien de temps ? 😀

    1. Alice

      Merci de ton commentaire !
      Et oui, les relations sont des relations et l’humain est loin d’être toujours simple. Alors, nous tentons, ou pas, de parcourir ce chemin avec l’autre… Et quel chemin ! Et bien sûr, nul.le ne peut dire combien de temps il durera. Mais la longueur du chemin dit-elle sa beauté et son intérêt ?

  2. Céline

    La « longueur » présente un intérêt pour moi qui est de l’ordre du confort et de l’acceptation totale de l’autre et de soi-même dans toute son humanité, toutes ses forces et ses faiblesses…

    Je ne sais pas comment exprimer ça précisément mais ça m’évoque le lâcher prise, le durable (au sens écologique)… Dans une société de consommation très individualiste, croire encore au couple qui dure, croire aux amitiés durables c’est un peu une utopie… Qui me plaît… Même si je doute de la faisabilité de la chose… 😀

Laisser un commentaire