Apprendre par le corps, apprendre par corps, comprendre par corps…

 

Quand j’ai rencontré le contact improvisation (quand était-ce, déjà ? En 2006 je pense…?) je me suis plongée dedans à corps perdu. Non, la vérité c’est que je m’y suis jetée à corps retrouvé !

Quelle joie de trouver enfin LA DANSE que j’ignorais chercher. Quelle joie de sentir ainsi mon corps non seulement vivant, mais libre, si libre ! Quelle joie, jubilation, surprise, de découvrir que mon corps pouvait toucher d’autres corps sans questions interminables sur « mais qu’est-ce qu’iel va penser ? Est-ce qu’iel va croire que je le.a drague ? »

En découvrant le CI, je suis non seulement rentrée à la maison, mais je m’y suis trouvée, aussi, retrouvée. Petit à petit.

Et me retrouvant, j’ai commencé à explorer et à guérir de vieilles blessures, à poser de nouvelles questions, à explorer des pistes que je ne savais pas comment explorer auparavant.

J’ai pu apprendre à jouer, moi qui, hors des jeux de société, était une handicapée du jeu (petite, je ne savais que faire des mes poupées et autres playmobiles…)

J’ai pu explorer la vitesse, la désorientation, goûter la lenteur.

J’ai pu traverser des émotions que je fuyais jusque là, parce la danse m’offrait un espace où les vivre, les moyens de les vivre et des compagnons de jeu pour me rattraper après coup.

J’ai pu tester mes premiers « non » tout timides et tout petits lors des jams : et découvrir que la terre ne s’ouvrait pas sous mes pieds si je refusais une danse a été une grande révélation. Vraiment. J’ai ce souvenir vivide dans ma mémoire. Je crois qu’avant, je n’avais pour ainsi dire jamais osé dire non à quoi que ce soit ou qui que ce soit.

Rapidement, c’était il y a plus de 10 ans, j’ai changé de métier pour y consacrer un maximum de temps. J’avais envie de partager le contact improvisation avec tout le monde. J’ai fait du prosélytisme, me disant que si tout le monde avait accès à cette pratique qui nourrit aussi bien le corps que le coeur, l’âme ou l’esprit, alors le monde se porterait bien mieux !!

Mais au départ, j’ai commencé à le faire parce que j’avais besoin de danser, de tester, de jouer – et qu’il me fallait des partenaires avec lesquel.les expérimenter et vivre la pratique.

C’est petit à petit que j’ai pris conscience du potentiel transformateur de cette pratique. Et en soi, ça n’a rien de surprenant : passer du temps face à face avec soi-même, prendre le temps de s’écouter, de se demander ce dont on a envie, improviser (c’est à dire apprendre à composer avec le réel, instant après instant), mettre et remettre en jeu à chaque nouvelle danse sa relation aux autres, au monde et à soi-même, ça ne peut pas se faire sans transformations profondes.

En tout cas, c’est mon expérience et c’est devenu ma croyance.

Là dessus, j’ai commencé à me former, depuis fin 2015, en communication non violente. Très vite, j’ai su que je voulais aussi transmettre cette pratique. Et puis, les stages s’enchaînant aux stages, j’ai réalisé que je voulais la transmettre un peu différemment de ce que j’avais reçu. Etre assise 7 heures par jour, c’est douloureux et difficile pour moi. Je veux offrir des stages où on n’oublie pas le corps. Mais, surtout, je pense que le corps est un vecteur d’apprentissage tellement puissant ! Les mots passent et ne restent pas forcément. Les expériences vécues dans le corps s’engramment. Elles se posent, sédimentent et plus tard, poussent les fleurs de nos transformations.

J’ai commencé, avec d’autres chercheurs en CNV, à inventer des exercices qui permettent d’aborder les notions clés de la CNV par le corps. C’est passionnant, enrichissant et il y tout à inventer. J’adore. J’espère, quand j’aurai fini ma formation, pouvoir proposer des modules qui intègrent largement l’expérience corporelle.

En attendant, je mets de plus en plus de CNV dans mes stages de contact improvisation et je commence à mettre du corps dans les initiations à la CNV que je fais ou lorsque je suis assistante sur un stage.

Et chaque fois, ça me confirme que je suis sur mon chemin.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Cet article a 2 commentaires

  1. Monchoix

    Oui Belle Évolution
    MERCI
    Je Confirme … Plaisir de redanser avec cette nouvelle approche..
    Xp On
    Oui une Naissance

  2. Alice

    Merci Nelly pour ton partage… Ca me touche que tu aies constaté le changement, toi qui fais partie de mes premiers élèves !

Laisser un commentaire