Aurore Valverde : mon corps, alliance et résilience

MON CORPS : ALLIANCES et RESILIENCE

BienvenuEs au(x) stage(s) de Queering Contact Improvisation (QCI) ! Février et Juin 2022.

La rencontre de février sera un atelier en mixité choisie pour les identités Queer, priorisant les femmes racisées, toutes les personnes Trans, ainsi que les personnes neurodivergentes et Crip Queer (diversité fonctionnelle). 
Un week-end complet pour déprogrammer des systèmes ou schémas qui continuent d’opprimer mon corps. En présence d’autres corps et sans homme cis.

– Le Contact Impro’ c’est quoi ?

Il n’existe pas de Copyright ni de fédération pour cette pratique, sa définition peut donc varier selon les continents et les évènements organisés. Ce qui est certain c’est qu’il s’agit d’une danse libre et improvisée, basée sur des jeux de gravité et forces cinétiques (évitant donc la force musculaire) où le contact entre les corps est bienvenu (utile pour les forces cinétiques) mais pas obligé (puisque c’est une danse libre !!). On dit aussi CI. Dans le CI : aucun pas à apprendre ni musique à adopter. Il s’agit surtout de s’écouter Soi, écouter l’Autre et écouter l’Espace Collectif où les corps bougent.

– Le Queering CI c’est quoi ?

C’est le désir d’offrir l’infini potentiel relationnel du CI ainsi que ses outils physiques aux communautés politisées et militantes, pour rendre au corps ce qui lui appartient (lutte et plaisir autour de questions de corps, toujours : ma couleur, mon genre, ma sexualité… mon rapport à la nature, à la société, ma santé…). En parallèle, c’est aussi le désir de perturber les espaces privilégiés de danse et les communautés bienpensantes des « experts du corps ». Offrir les valeurs Queer et décoloniales au CI, pour améliorer sa cohérence entre théorie et pratique et pour verbaliser les dissidences ou divergences au sein de la « communauté » de danseurEUSEs. Inviter à des positionnements clairs et donc des danses moins ambiguës… vers des danses plus pleines, plus libres, plus créatives et singulières !

– Accessibilité

Pour le stage de février, nous avons fait le choix de ne pas inviter d’homme cis à partager ce stage, pour nous concentrer sur l’empuissancement par la confiance et la conscience du toucher.

Aurore Valverde

alice-le-guiffant-aurore-valverde.nb

Aurore joue avec le CI pour secouer un peu les espaces « confortables » de danse et somatique, questionnant leur définition/identité, mettant en miroir pratique et théorie. Le CI est aussi un outil majeur dans ses interventions sociales auprès de groupes vulnérables (migrants, survivantes de violences sexistes) ou en collaboration avec des collectifs invisibilisés (Diversité fonctionnelle, Neuro-diversité, Queer et Trans…).



 
Formée en Contact principalement par Nita Little, Nancy S. Smith, Karen Nelson, Ann Cooper Albright, Ana Buitrago, Malcolm Manning, Matthieu Godeau, Aurore avait commencé en autodidacte, guidée par des réminiscences d’Arts martiaux, navigation, équitation… Corps bateau, corps cheval : le toucher des éléments et du Vivant.

Elle était arrivée à la danse depuis le cinéma, à travers le théâtre, après 10 ans de travail social (principalement Asie et Amérique Latine), et d’activisme antiraciste féministe (Europe). Enfin réconciliée entre vie d’artiste et vie politique : ce conflit intérieur est devenu un métissage de plus, moteur de ses nouvelles explorations de l’identité multiple et mouvante.


 
Aurore encadre le cycle Queering Contact Improvisation (QCI) à Barcelona depuis 2019, dans le but de dédramatiser les questions qui gênent et se partagent trop rarement dans le contexte non verbal du CI. Sa prétention est d’offrir aux communautés transféministes et antiracistes les outils physiques et tactiles du CI ; ainsi qu’offrir aux espaces de Contact des valeurs Queer et décoloniales pour améliorer la cohérence entre principes et comportements dans ces espaces (consentement, inclusivité…).
Un autre de ses projets mêlant danse et politique existe pour l’instant en langue espagnole (performance et pédagogie) : Reír y Llorar. « Rire et pleurer » pour filtrer l’absurde de notre réalité. Ce projet fut sélectionné au festival Hemispheric Insitute de México 2019.



Aurore étudie l’Axis Syllabus et se dessine un cap de voyage en transversale de cette lecture de la motricité : L’ « anatomie d’émancipation », ou une manière de nous réapproprier la science (santé et possibilités, anatomie, anthropologie des corps) pour nous connaître davantage et pouvoir habiter pleinement qui nous sommes et avons envie d’être.
Depuis 2018, Aurore participe aussi aux pré-organisations d’événements de danse en contexte politisé (ou rencontres socio-politiques par le toucher et le mouvement) Radical Contact (Suède 2018) + Cuerpos Políticos (Allemagne et Pays Basque 2019, 2020, 2021).

Aurore nous invite à danser sur des ponts : corps humain / corps social ; poésie / politique ; être ensemble / être (en) soi… espace sensible / terrain de jeu.

Jouer, c’est sérieux !
Le plaisir, la liberté, c’est très sérieux !

Guilhyan Schirck

Détails pratiques

Dates

Samedi 26 février 10h30-13h, 14h-17h
Dimanche 27 février 10h30-13h, 14h-16h00
Jam le dimanche 16h30-19h30

Lieu

MJC Le Grand Cordel 18 Rue des Plantes, 35700 Rennes

Inscription

Envoyer un mail à Marjorie à : registration@mailo.com (et pensez à vérifier vos spams) puis 35 euros d'arrhes à Marjorie Storhaye 7bis rue du Héllier 35510 Cesson Sévigné

Ouvert à tou.te.s, débutant.e.s bienvenu.e.s

Prix : 95 euros jusqu’au 10 février

120 euros à partir du 11 févroer

Arrhes dûes après cette date.

Si le prix est un souci, il y a des solutions !

Carte sortir acceptée, penser à nous prévenir à l’inscription.

Si vous ne connaissez pas mon blog, vous pouvez le découvrir ici.

Laisser un commentaire